Fosse commune de Maluku: Arrestation de madame Carine Muanda Ngoma et son mari, Monsieur Isambola Bomonya Hendrick

Du 18 au 19 mars 2015 a été decouvert dans la commune de Maluku, précisement au cimetière de Maluku une fosse commune de 421 corps que le régime de Kabila avaient enterrés. Cette problématique a été saisie par les organismes internationaux. Une enquête a été menée par les ONG et les ASBL en collaboration avec le gouvernement de la RDC.Parmis ceux figurant dans la liste une association humanitaire au nom de Association Femmes débout qui se situe à Kinshasa, la capital de la RDC.

Dans cette enquête, Madame Carine Muanda Ngoma, cadre á l´association, a été choisie comme le chef d´équipe des gens qui ont exumé les corps et ont fait les autopsies durant cet entretien. Pendant l´enquête, elle prenait des photos par son portable et collectait les informations crédibles car ils avaient plusieurs corps des hommes et des femmes mutillés et violés.

L´enquête a durée pendant 6 mois. Madame Carine a fait son rapport á son ASBL précisement á son mari Isambola Bomonya Hendrick qui est le sécretaire génerale de l´association.
Le 20 mai 2016, tous deux au nom de leur association se sont dirrigés vers le service compétent qui est le tribunal des grandes instances de la Gombe pour presenter le rapport y compris les photos qui se trouvaient dans le téléphone de
ladite femme.
Le tribunal mécontent après avoir examiné les fameux rapport et photos. Madame et Monsieur étaient surpris après leur entretien avec le procureur, encerclés par les hommes armées non identifies qui les conduisaient vers un véhicules fumé pour une destination inconnue. Et jusqu´á maintenant ils sont introuvables.

Que les ancêtres les protègent là où ils sont car règne l´injustice, la discrimination et et la dictacture en RDC.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>