L’UDPS aurait accepter la machine à voter, Prof. TSHILUMBU (porte-parole de l’UDPS) explique

Abonnez-vous sur nos chaines sur Youtube!
Téléphone : 00 33 62 780 8565 / 00 46 73 891 2628
Facebook (groupe) : CleboaPointCom
Facebook (Page) : RdCongo Infos

2 commentaires

  • jules junior bambeleke nsonga nzila
    Reply

    La vie et la mort sont parrains.
    – Un travailleur, qui, chaque soir après avoir évidé des bouteilles de bières, a du mal à se ressaisir le matin pour aller à son boulot mais chaque fois, qu’il passe devant l’office de travail, il y voit des gens alignés à l’attente des numéros afin de se procurer n’est fut-ce qu’un petit boulot.
    Le travailleur : « Dieu merci, que, moi, je ne suis pas chômeur ! »
    -Le chômeur, lui, à son tour, aigris du quotidien « niet, » s’étonne lorsqu’en rentrant à la maison, il rencontre des pauvres en train de chercher les choses dans des poubelles.
    Le chômeur : « Dieu merci, que, moi, je ne suis pas pauvre ! »
    -Les pauvres, eux, ils s’étonnent, lorsqu’ils voient les soirs sur les écrans des leurs télévisions, des africains rescapés dans des bouées de sauvetages, qui cherchent à émigrer vers l’Europe.
    Les pauvres : « Dieu merci, que, nous, nous ne sommes pas les africains ! »
    -Les pauvres africains, ceux-là qui n’ont pas eu de la chance d’être sauvés, naufragés, avant de succomber, se disent « heureux » de ne pas finir dans les geôliers de l’ANR de Kabila !

  • jules junior bambeleke nsonga nzila
    Reply

    La réalité est que, Avec Joseph Kabila, le calme est revenu à 50% à Kinshasa. C’est la réponse. Avec Kabila les gens vivent mieux à 50% au Kongo. Il faut assister aux obsèques de la sorcière Mama Olangi pour faire les statistiques sur le bon nombre des femmes obèses et des gens bien habillés, en comparaison au temps du mobutisme. Kabila et son groupe ne sont pas des magiciens, à qui il suffit d’un bâton magique pour changer tout. Avec Katumbi, tout sera comme à Kasumbalesa avec les katakatanga. Avec Tshilombo nous allons avoir les Kamwina Nsapu à Kinshasa avec leurs justices primitives, où l’on avait obligé des enfants à baiser leurs mamans publiquement pour les assassiner à la fin et les bouffer, comme ils font avec les tshibela-bela !

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>